Mairie de Semens

La moisson de documents a été excellente, il va me falloir un peu de temps pour digérer le tout !

 

Pourtant, j'ai eu une énorme déception aux Archives du Nord : l'original du fameux manuscrit de Jean Massieu n'y figurait qu'en photocopies identiques à celles dont je disposais déjà, je ne pouvais donc pas en garantir l'authenticité ! Heureusement qu'il y avait une indication de provenance : les originaux appartenaient à Jacques Naveaux qui les avaient apportés le 2 Novembre 1989.

J'ai fait une recherche approfondie par Internet et j'ai cerné celui qui pouvait être le bon Jacques Naveaux … c'était bien lui, il m'a confirmé qu'il avait trouvé par hasard cette liasse manuscrite en 1967, qu'il avait été très intrigué par son contenu et qu'il avait engagé des recherches sur ce drôle de Jean Massieu, dont il avait en gros reconstitué la carrière, mais que cela n'intéressait pas grand monde. Nous nous sommes compris à demi-mots et avons décidé de mettre en commun nos informations !

 

Maintenant je n'ai plus aucun scrupule à mettre en ligne ce document historique exceptionnel.

Il s'agit de la rédaction de la vie de Jean Massieu par lui-même dans une mise en page très particulière, page pleine au maxi, sans retour à la ligne, sans paragraphe, écrite en continu, dans la foulée, avec une formulation en français bizarre au premier abord, c'est très surprenant, mais quand on connaît bien les modes d'expression des sourds-muets ce n'est pas choquant : il s'agit du français signé ou plus exactement du signe francisé, défini par l'Abbé de l'Epée et amélioré par l'Abbé Sicard qui avait la chance de travailler avec Jean Massieu.

 

Jean Massieu, vrai sourd-muet de naissance, est né à la campagne dans une famille évoluée, mixte avec des enfants sourds et entendants qui communiquaient bien entre eux ; il pense et s'exprime naturellement en langue des signes qu'il ne peut pas écrire ! Conscient de l'intérêt des livres pour s'instruire et transmettre ses idées, il a voulu à tout prix apprendre à lire et à écrire en français qu'il maîtrisa vite très bien. Mais pour passer de la logique signée à celle du français écrit, il fallait un outil de conversion, un « sourd-titrage » de la pensée en direct, avec des mots français et quand le mot n'existe pas, il l'invente en respectant la logique du français, tous les interprètes ont été confrontés à ce problème.

 

La rédaction en question est le script de sa vie qui retranscrit au fur et à mesure ce qu'il voit dans sa tête : le film de sa vie repasse devant ses yeux scrupuleusement précis avec Time Code, indication de l'endroit, indication des personnages et lui au milieu, sans intervention d'un tiers. La camera Massieu est implacable, elle filme tout ce qui se passe en restant impartiale, objective ! C'est vraiment du « jamais vu », ce document est unique pour comprendre le mode d'expression des sourds : une liaison parfaite entre l’œil et la main, avec de la cervelle entre les deux ! Une mémoire vive exceptionnelle. Quelle triste fin de vie que la sienne : à partir de 1839, il a commencé à perdre la mémoire ! Il n'a jamais pu écrire la suite, la liaison était coupée !

 

Pour vous permettre de mieux suivre le déroulement de cette tranche de vie, je l'ai remise dans l'ordre chronologique, car l'écriture de Jean Massieu en continu sur sa feuille de papier ne permettait pas le « copié_collé ». A la fin de sa rédaction, il avait ajouté des suppléments que j'ai réintégrés facilement grâce aux Time Code !

 

Avant de vous communiquer intégralement ce document, je laisse la parole à l' inventeur, Jacques Naveaux qui va vous présenter « son » Jean Massieu 

 

avant-propos

 

texte ordonné

Commentaires   

0 # maria eugenia xavier 19-03-2016 17:35
:-) super! Incroyable! Bravo Jean Paul. ça mériterait vraiment un film..
Répondre | Répondre en citant | Citer