Mairie de Semens

L'année Jean Massieu s'achève comme elle a commencé : à la date de son anniversaire qui correspond à la rentrée scolaire, après une année mi-figue mi-raisin à tous points de vue ... tant bien que mal, sans enthousiasme, elle laisse un goût amer dans la bouche, pourtant son bilan est globalement positif sur le plan historique:

La vie prodigieuse de Jean MASSIEU est reconstituée avec des documents incontestables qui permettent de mieux comprendre son rayonnement dans le monde 

La plupart des mystères de Semens sont élucidés, sa région mieux connue et appréciée

Les origines des différentes branches de la famille Massieu sont bien repérées 

Le Centre pilote "Jean Massieu" à Tambacounda au Sénégal commence à être opérationnel et le CapSAS se réinvestit pour la Solidarité Internationale et le Développement Durable

Le site de la Mairie de Semens qui publiait les "causeries du Boudeur" a été régulièrement consulté et semble avoir été apprécié

Pourtant le public s'est très peu manifesté,  sur le site ou à l'occasion des cérémonies proposées ... Pourquoi??? Ai-je été un mauvais animateur, trop personnel, trop impliqué, trop provocateur ? ou les sujets des causeries n'étaient pas intéressants, ou manquaient de simplicité? mes jeux de mots, mes sous-entendus perturbant ? J'accepte d'être le bouc émissaire à condition qu'on m'explique en quoi j'ai failli!

Ma famille et mes bons amis m'ont beaucoup aidé, encouragé, mais les sourds, les professionnels, les personnes concernées ne sont pas entrés dans le jeu. Je me suis beaucoup investi et ne le regrette pas, j'ai rencontré des gens merveilleux, mes enquêtes ont été fructueuses. Je me suis fait plaisir en rétablissant la vérité historique, en sortant des légendes et des sentiers battus.

Le Boudeur va tirer sa révérence et laisser la place à une structure plus solide pour donner une suite sérieuse à sa vulgarisation.

Au revoir!